Les courts-métrages de la Section découverte

La Section découverte présente des longs et courts-métrages français/francophones non distribués en Suisse, ces derniers étant en compétition.

Deux prix sont remis :

  • le Prix découverte Bonhôte (CHF 3'000.–)
  • le Prix Forum du bilinguisme (CHF 2'000.–)

L'inscription à la Section découverte pour la 17e édition sera ouverte en février 2021.

Les objectifs de la Section découverte

1/ Soutenir les productions et réalisations de courts-métrages avec un Prix.
2/ Présenter des films (encore) inédits en Suisse au public et aux professionnels et recevoir les impressions d’un public bilingue.
3/ Susciter l’intérêt des professionnels pour une sortie en salles.
4/ Réunir les réalisateurs, producteurs et acteurs pour de nouveaux contacts.

Le FFFH remercie la Banque Bonhôte, le Forum du bilinguisme et Unifrance pour leur soutien à la Section découverte.

Lauréat 2020

En 2020, six courts-métrages ont été sélectionnés pour le Prix découverte Bonhôte. Le Jury de la Section découverte, composé de Nadia Chmirrou, animatrice et chroniqueuse à Radio Jura bernois (RJB), de Dominic Schmid, critique de films, programmateur et vidéothécaire et du cinéaste Tamer Ruggli a récompensé Lavande de Alexandra Naoum. Le Jury a aimé ce court-métrage pour son énergie, le jeu des acteurs et la spontanéité de son langage cinématographique.

Prix découverte 2020

Lavande de Alexandra Naoum, lauréat du Prix découverte Bonhôte 2020.

JURY DÉCOUVERTE

  • Nadia Chmirrou

    Animatrice et chroniqueuse à Radio Jura bernois (RJB)
    Après des études d’économie, Nadia Chmirrou opère, en 2015, un virage à 180 degrés dans sa carrière professionnelle. Elle intègre l’équipe de Radio Jura bernois (RJB) où elle rejoint rapidement Format A3, une émission de culture et société diffusée sur les trois antennes du groupe BNJ, à savoir RJB, RTN et RFJ. Cette émission quotidienne lui permet de traiter les sujets les plus variés, parmi lesquels le cinéma tient une place de choix. Nadia Chmirrou couvre le FFFH pour le groupe BNJ depuis cinq ans.

  • Tamer Ruggli

    Réalisateur
    Né à Zurich en 1986, Tamer Ruggli passe son enfance entre Kinshasa, Riyad et Vienne. De retour en Suisse, il intègre la section cinéma de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) dont il sort diplômé en 2010. Il obtient, en 2014, une bourse octroyée par Pro cinéma Berne lui permettant d’approfondir ses connaissances scénaristiques lors d’un séjour à New York au sein de la New York Film Academy. En 2016, il est également lauréat de la Bourse SSA (Société Suisse des Auteurs) pour l’écriture de son premier long-métrage de fiction, dont le tournage est prévu au printemps 2021. D’origine égyptienne, Tamer nourrit ses projets en s’inspirant des femmes qui l’ont marqué dans son enfance. Ses courts-métrages Cappuccino et Hazel ont été présentés et primés dans de nombreux festivals internationaux

  • Dominic Schmid

    Critique de films, programmateur et vidéothécaire
    Depuis ses études d’histoire du cinéma, de japonologie, de sciences politiques et de philosophie à Zurich et à Berlin, Dominic Schmid rédige des critiques de films pour le magazine Filmbulletin, Filmexplorer.ch, le Bieler Tagblatt et la NZZ am Sonntag. Avant le passage au numérique, il a également travaillé durant plusieurs années comme projectionniste dans différents cinémas de Bienne. Depuis trois ans, il dirige Les Videos à Zurich, l’une des dernières vidéothèques de Suisse. En septembre 2020, Dominic Schmid entamera un stage auprès de la Wochenzeitung (WOZ). Il est aussi membre du comité de la Guilde biennoise du film pour laquelle il s’engage en tant que programmateur et secrétaire.