• sam 16.09.17
  • 15:15
  • Rex 1 Bienne
  • F/d
  • Podium

Autres séances:

  • dim 17.09.17
  • 13:00
  • cineClub Berne
  • F/d

jeune femme de Léonor Serraille

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

Genre: Drame
Durée: 1h37 min
Section: Podium
Langues: Version originale française sous-titrée en allemand

Avec Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon, Souleymane Seye Ndiaye, Léonie Simaga, Nathalie Richard, etc.
Cannes 2017 – Un Certain Regard. Caméra d’or.
France, Belgique.
Distribué par cineworx.
Grande première.

En présence de

Laetitia Dosch

Laetitia Dosch

Actrice dans jeune femme
Actrice franco-suisse, Laetitia Dosch se forme au théâtre dans le cadre du cours Florent, avant de gagner Lausanne où elle étudie à la Manufacture, Haute École des arts de la scène. Elle tourne alors dans de nombreux courts-métrages, dont Bam Tchak (2010) de Marie-Elsa Sgualdo, primé à plusieurs reprises. En 2010, elle apparaît dans Complices de Frédéric Mermoud. Trois ans plus tard, elle partage l’affiche avec Vincent Macaigne au cœur de La Bataille de Solférino de Justine Triet. Sa carrière lancée, elle joue ensuite dans La Belle Saison de Catherine Corsini, Mon Roi de Maïwenn, Keeper de Guillaume Senez ou encore Les Malheurs de Sophie de Christophe Honoré, avant de donner toute la mesure de son talent dans jeune femme de Léonor Serraille. En parallèle, Laetitia Dosch poursuit ses activités théâtrales, jouant dans des pièces comme Mesure pour mesure ou La Mégère apprivoisée de Shakespeare ou dans des créations collectives expérimentales. Elle développe aussi ses propres spectacles, à l’exemple de son one-woman-show Laëtitia fait péter et de Un Album inspiré de l’humoriste suisse Zouc, qu’elle joue sur des scènes du monde entier. Actuellement, elle écrit un duo avec un cheval intitulé Hate.

Léonor Serraille

Léonor Serraille

Réalisatrice de jeune femme
Jeune cinéaste française parmi les plus prometteuses de sa génération, Léonor Serraille commence par entreprendre un master de littérature générale. Si elle pense au départ écrire des livres, sa fréquentation assidue des salles obscures aux heures de cours lui donne plutôt le goût et la passion du cinéma. Admiratrice de films comme Shara de Naomi Kawase ou The Taste of Tea de Katsuhito Ishii, ce sont surtout les films de Cassavetes qui l'ont le plus impressionnée et lui ont donné envie d'écrire pour le cinéma. Elle se forme dès 2009 à l’écriture de scénarios à l'École nationale supérieure des métiers de l'image et du son (FEMIS), à Paris. Elle en sort diplômée avec les félicitations du jury et passe aussitôt à la réalisation en tournant en 2016 Body, un moyen-métrage où elle dirige Nathalie Richard dans le rôle d’une aide-soignante brouillée avec sa famille. Léonor Serraille reprend ensuite son scénario de film de fin d’études qu’elle retravaille et porte elle-même à l’écran, en confiant à Laetitia Dosch le rôle principal. Présenté en mai dernier à Cannes dans le cadre de la sélection Un certain regard, jeune femme a suscité l’enthousiasme du public de la Croisette, remportant la prestigieuse Caméra d’or qui distingue le meilleur premier long-métrage, toutes sections confondues.