• sam 16.09.17
  • 20:30
  • Rex 1 Bienne
  • F/d
  • Podium

Autres séances:

  • dim 17.09.17
  • 11:00
  • Apollo Bienne
  • F/d
  • dim 17.09.17
  • 10:30
  • cineClub Berne
  • F/d
  • Podium

Je vais mieux de Jean-Pierre Améris

Un quinquagénaire est victime d’un mal de dos fulgurant. Tous les médecins, les radiologues et les ostéopathes du monde ne peuvent rien pour lui : la racine de son mal est psychologique. Mais de son travail, de sa femme ou de sa famille, que doit-il changer pour aller mieux ?

Genre: Comédie
Durée: 1h27 min
Langues: Version originale française sous-titrée en allemand

Avec Éric Elmosnino, Ary Abittan, Alice Pol, Judith El Zein, etc.
Adaptation du roman de David Foenkinos.
France.
Distribué par Filmcoopi Zürich.
Première Mondiale.

En présence de

Jean-Pierre Améris

Jean-Pierre Améris

Réalisateur de Je vais mieux
Né en 1961 à Lyon, Jean-Pierre Améris se forme à l’Institut des Hautes Études Cinématographiques à Paris. Il réalise trois courts-métrages, dont Intérim (1988), Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand. En 1993, il tourne son premier long-métrage, Le Bateau de mariage, qui retrace la vie d’un instituteur sous l’Occupation. Primé au Festival de Cannes, son deuxième long-métrage, Les Aveux de l’innocent (1996), voit un sans-grade s’accuser d’un crime pour s’attirer les faveurs des médias. Après Mauvaises fréquentations (1999), C’est la vie (2000), Poids Léger (2003), Maman est folle (2005) et Je m’appelle Elisabeth (2006), qui voit se lier un malade mental et une fillette introvertie, Jean-Pierre Améris connaît un immense succès public avec Les Émotifs anonymes (2011). Il tourne ensuite un téléfilm, La joie de vivre, adapté du roman d’Émile Zola, diffusé en 2012. La même année, il vient présenter au FFFH L’Homme qui rit d’après Victor Hugo, puis, en 2013, le bouleversant Marie Heurtin. Renouant avec ce ton de légèreté profonde dont il use à merveille, il réalise Une famille à louer (2015) avec Benoît Poelvoorde et Virginie Efira. De retour à Bienne, Jean-Pierre Améris nous fait découvrir en Premiere Mondiale Je vais mieux, sa nouvelle comédie tirée du roman homonyme de David Foenkinos.