• jeu 14.09.17
  • 19:45
  • Rex 1+2 Bienne
  • F/d
  • Podium

Ôtez-moi d'un doute de Carine Tardieu

Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père. Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l’insaisissable Anna, qu’il entreprend de séduire. Mais un jour qu’il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu’Anna n’est rien de moins que sa demi-sœur. Une bombe d’autant plus difficile à désamorcer que son père d'adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose.

Genre: Comédie dramatique
Durée: 1h40 min
Section: Podium
Langues: Version originale française sous-titrée en allemand

Avec François Damiens, Cécile de France, Guy Marchand, André Wilms, Alice de Lencquesaing, Esteban, Lyès Salem, etc.
France, Belgique.
Distribué par JMH Distributions.
Première suisse.

En présence de

Fiona Gordon et Dominique Abel

Fiona Gordon et Dominique Abel

Héros de la bande-annonce de la 13e édition du FFFH
Fiona Gordon est née en 1957, en Australie. De nationalité canadienne, elle est diplômée en Art dramatique à l’Université de Windsor (Ontario). Elle se rend à Paris pour étudier le théâtre à l’École Jacques Lecoq. Né en 1957 à Thuin, en Belgique, Dominique Abel se forme aussi à Paris en suivant les cours de la même école Lecoq. C’est à cette époque qu’ils se rencontrent… pour ne plus se quitter ! Ils créent alors ensemble des spectacles qui vont leur valoir une notoriété internationale. Installés à Bruxelles, Fiona Gordon et Dominique Abel fondent la société Courage mon amour pour créer et produire quatre spectacles qui remportent un grand succès.
Dès 1994, ils abordent le cinéma par le biais de courts-métrages dont ils sont à la fois les producteurs, auteurs, réalisateurs et interprètes. En 2005, ils réalisent leur premier long-métrage, L’Iceberg, «comédie physique et poétique». Encensé par la critique, ce film est sélectionné et primé dans plusieurs festivals internationaux. Inspiré par le cinéma burlesque, le duo, désormais indissociable, réussit à transposer dans ses courts et longs-métrages son humour absurde et décalé, basé sur une chorégraphie millimétrée des gestes et des attitudes. Dans Rumba (2007), magnifique histoire d’amour contrarié, Fiona Gordon continue à danser malgré sa jambe de bois, cadeau d’un suicidaire croisé sur la route.
Après La Fée et Paris pieds nus qu’ils sont venus présenter au FFFH en 2011 et 2016, Fiona Gordon et Dominique Abel sont de retour parmi nous pour accompagner la bande-annonce de la 13e édition, tournée en juillet dernier à Bienne et dont ils sont les héros irrésistibles.

Michel Leclerc

Michel Leclerc

Coscénariste de Ôtez-moi un doute
Michel Leclerc se fait connaître sur France 3 et Canal+ où il dispense sa chronique Ces objets qui nous font chier. Dès 1991, il signe plusieurs courts-métrages dont Le Poteau rose (2002), primé au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Après avoir officié comme scénariste sur la série Âge sensible, une sitcom mettant aux prises des étudiants vivant en colocation, et réalisé un documentaire sur le cinéaste d’animation tchèque Jan Švankmajer, Leclerc tourne son premier long-métrage de fiction J’invente rien (2006) avec Kad Merad et Elsa Zylberstein dans les rôles principaux. La même année, il coécrit le scénario de la tête de maman (2007) de Carine Tardieu. En 2010, Michel Leclerc réalise Le Nom des gens, comédie sociale jouissive qui remporte le César 2011 du Meilleur Scénario Original et dont la comédienne Sara Forestier décroche le César 2011 de la Meilleure Actrice. Il tourne ensuite Télé Gaucho (2012) qui s’inspire de son expérience à Télé Bocal, une chaîne de télévision pirate ayant sévi au mitan des années 1990, puis dirige Jean-Pierre Bacri dans La vie très privée de Monsieur Sim (2015), portrait d’un joyeux dépressif. Au FFFH, il accompagne Carine Tardieu, réalisatrice de Ôtez-moi d’un doute dont il a cosigné le scénario.

Carine Tardieu

Carine Tardieu

Réalisatrice de Ôtez moi d’un doute
Après avoir étudié à l’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA) à Paris, Carine Tardieu commence par travailler comme assistante-réalisatrice sur de nombreux films et téléfilms, dont Jeanne et le garçon formidable (1998) de Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Après deux courts-métrages très remarqués, Les Baisers des autres (2002) et L'Aîné de mes soucis (2004) primé au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, elle réalise la tête de maman (2007), dont elle a coécrit le scénario avec Michel Leclerc. Notamment joué par Karin Viard et Kad Merad, ce premier long-métrage salué par la critique voit une adolescente s’efforcer de rendre le sourire à sa mère. En 2011, la réalisatrice tourne Du vent dans mes mollets adapté du roman graphique de Raphaële Moussafir, chronique familiale à l’humour acéré, où elle dirige Agnès Jaoui, Denis Podalydès et Isabelle Carré. Au FFFH, Carine Tardieu présente son troisième long-métrage, Ôtez-moi d’un doute, une comédie dramatique sur les origines, coécrite avec Michel Leclerc et Raphaële Moussafir, qui a été sélectionnée à Cannes, dans le cadre de la prestigieuse Quinzaine des Réalisateurs.