Jury des Jeunes 2017

Le Prix Jury des Jeunes 2016 a été attribué au film Polina, danser sa vie de Angelin Preljocaj et Valérie Müller en présence de la coréalisatrice et de Jérémie Bélingard, acteur dans le film et danseur Étoile à l'Opéra national de Paris.

Le Jury des Jeunes permet à 5 jeunes de 15 à 25 ans d'approcher le monde du cinéma d'une manière originale. Présidé par un professionnel du cinéma, Thierry Luterbacher, le Jury des Jeunes est chargé de visionner et d'évaluer 5 films appartenant à la Sélection du FFFH. Par la suite, chaque membre du Jury rédige deux critiques dont les meilleures sont publiées sur cette page ainsi que sur Cineman.ch, partenaire du Jury des Jeunes.

Les inscriptions au Jury des Jeunes de la 13e édition sont ouvertes.

Règlement Jury des Jeunes 2017
Formulaire d'inscription Jury des Jeunes 2017

Prix du Jury des jeunes 2016 : 
Polina, danser sa vie de Angelin Preljocaj & Valérie Müller

Les critiques du Jury des jeunes en 2016

Membres du Jury des Jeunes 2016

  • Stefano Christen

    Agé de 23 ans, Stefano Christen entre dans le cinéma dès son plus jeune âge en réalisant des courts-métrages avec des amis. Plus tard, il s'intéresse au 7e art avec un regard critique en l’étudiant à l’université de Lausanne et en fréquentant les festivals suisses.

  • Alice Gachot

    Alice Gachot est née en 1997 à Zurich. Elle découvre très tôt une passion pour la caméra: son père, réalisateur de documentaires, lui ouvre les portes du monde du cinéma. Plus tard, elle se met à la photographie et développe elle-même ses négatifs, puis réalise ses propres courts-métrages. Elle tourne notamment un court-métrage sur Paris dans le cadre de son travail de maturité dans un gymnase littéraire. Alice Gachot aime dessiner et est une danseuse de ballet accomplie. Elle rêve de suivre une formation dans le cinéma.

  • Luca Longo

    Luca Longo est né en 2000. Il vit actuellement à la Neuveville, au bord du lac de Bienne, où il a effectué sa scolarité obligatoire. Étudiant en 2e année au Gymnase Français de Bienne, ses principaux intérêts portent sur la géographie, le monde du spectacle et les arts visuels. Ses goûts musicaux sont orientés vers le pop/rock et le jazz. Luca Longo fait du théâtre depuis plusieurs années, ce qui lui permet d’approcher le monde de la scène et des techniques du spectacle. Le cinéma l’intéresse car il le pousse à la réflexion et lui dévoile d'autres aspects de la vie : une quête quotidienne pour Luca Longo.

  • Thierry Luterbacher

    Thierry Luterbacher vit à Bienne. Il est écrivain, journaliste et réalisateur. Son premier roman, Un Cerisier dans l’Escalier, a été primé sur manuscrit par le Jury du Prix Georges-Nicole 2001, puis, après sa parution, par le Prix 2001 de la Commission de littérature française du canton de Berne et, à Paris, par le Prix Saint-Valentin du meilleur roman d’amour 2002. En 2004, il publie Le Splendide Hasard des pauvres, en 2006, Quidam, ainsi qu’une pièce de théâtre, Elles étaient une fois. En automne 2008 paraît son quatrième roman, Le Sacre de l’inutile, sélectionné pour le Prix des auditeurs 2009 de la RSR ; son cinquième roman, Évasion à perpétuité, est sorti en automne 2011, toujours chez Bernard Campiche Editeur, il a été sélectionné pour le Prix du Roman des Romands 2012 et le Prix Lettres Frontière 2012. En octobre 2014 a paru son sixième roman, Dernier dimanche de mars, Bernard Campiche Editeur, sélectionné pour le Prix du public de la RSR 2015.

  • Julia Schubiger

    Diplômée d'un Bachelor en Ethnologie à Neuchâtel et d'un Master en Information et Communication à la Sorbonne Nouvelle à Paris, Julia Schubiger poursuit sa formation avec une année de stage dans différents festivals de films (Fribourg et Locarno). Dès lors, elle est convaincue d'avoir trouvé son milieu de prédilection. Elle souhaite donc poursuivre son parcours professionnel dans la culture suisse et plus particulièrement dans le cinéma. Julia Schubiger apprécie les cinéastes Agnès Varda, Xavier Dolan, Pedro Almodovar, Maïwenn, Jean-Pierre Jeunet, Fernand Melgar et Céline Sciamma. Par ailleurs, elle ne peut se passer de séries télévisées en vogue.

  • Tabea Wschiansky

    Tabea Wschiansky étudie le graphisme à l'École d'arts visuels de Bienne, formation qu'elle a débutée après avoir suivi le cours préparatoire dans la même école. Dès son plus jeune âge, elle s’empare d’une caméra et peut ainsi observer le monde à travers un objectif, une autre manière de concevoir son propre univers. Depuis, le cinéma et le théâtre la fascinent, car chaque être humain s’exprime différemment et cette individualité se dégage de chaque œuvre. Plus tard, Tabea Wschiansky souhaite voyager au Népal et en Nouvelle-Zélande; peut-être une année, ou deux; peut-être pour toujours. Elle aime boire du café avec des amis ou seule en écrivant; elle adore la mer et le surf.