• sam 14.09.19
  • 09:30
  • Lido Bienne
  • Vo/d/f
  • Podium

Autres séances:

  • sam 14.09.19
  • 15:30
  • cineClub Berne
  • Vo/d/f
  • Podium

Baghdad in my Shadow de Samir

Amal, architecte, a fui son ex-mari et travaille au Café Abu Nawas, lieu de rencontre populaire pour les Irakiens en exil à Londres. Taufiq est impuissant face au changement de son neveu Nasseer qui est sous l’influence d’un prédicateur salafiste radical. Muhanad, quant à lui, n’a quitté Bagdad que récemment pour échapper à la menace à laquelle les homosexuels sont confrontés. La petite communauté est en danger lorsque l’ex-mari d’Amal apparaît à Londres et que le prédicateur salafiste force Nasseer à agir contre les « impies » du café.

Genre: Drame.
Durée: 105 Min.
Section: Podium, Clin d’œil au cinéma suisse, Horizon
Langues: Version originale sous-titrée en allemand et en français

Avec Haytham Abdulrazaq, Zahraa Ghandour, Waseem Abbas, Maxim Mehmet, Shervin Alenabi, Meriam Abbas, Awatif Naeem, Kae Bahar.
Suisse, Allemagne, Royaume-Uni.
Filmcoopi Zürich.
Grande Première.
Séance spéciale du Forum du bilinguisme.
Vo/d/f

Projection en avant-programme

Famille Un film de Catherine Cosme, 24’53’’ - Vo+F/d/F

Famille

Lisa accueille une famille somalienne, le temps de leur convocation au service des étrangers. C'est une rencontre entre deux mondes, entre bienveillance et difficulté à communiquer. Dans le silence, naissent le doute et l'angoisse. Au-delà de la raison ?

En présence de

Samir

  Samir

Réalisateur de Baghdad in my Shadow

Né à Bagdad, Samir l'une des grandes figures du cinéma suisse alémanique, est arrivé à Zurich avec ses parents en 1961. Après un apprentissage de typographe, il se forme à la caméra. Depuis 1983, il travaille comme caméraman et réalisateur indépendant. En 1986, il réalise son premier long-métrage de fiction, Morlove - Eine Ode an Heisenberg (sélectionné au Festival de Rotterdam), suivi de Filou (1988), qui est présenté au Festival de Locarno, et Babylon 2 (1993), documentaire sur les émigrés de deuxième génération où il forge le terme de «secondos». Avec le réalisateur Werner Schweizer, Samir reprend en 1994 la société Dschoint Ventschr dédiée à la production de films de fiction et documentaires. Forget Baghdad (2002), qui réfléchit sur les clichés du «Juif» et de «l’Arabe» induits par le cinéma, est sélectionné dans une trentaine de festivals du monde entier. En 2005, il réactualise avec Snow White le conte de Blanche-Neige sur la Goldküste zurichoise (présenté en compétition à Locarno). Vaste fresque documentaire sur sa famille en exil disséminée dans le monde entier, Iraqi Odyssey représente la Suisse aux Oscars 2016 et est primé à Berlin. Au FFFH, Samir accompagne Baghdad in my Shadow, son dernier film de fiction qui vient d’être présenté hors compétition à Locarno.