• jeu 12.09.19
  • 19:45
  • Rex 1+2 Bienne
  • F/d
  • Podium

Le dindon de Jalil Lespert

Monsieur de Pontagnac a eu un coup de foudre pour une jolie jeune femme. Ce qu’il n’avait pas prévu c’est que celle-ci n’est autre que Victoire, la femme d’un de ses amis, Vatelin. Et si le notaire le prend plutôt bien, Victoire, elle n’est pas si simple à manipuler. Surtout, la mésaventure a lancé dans leur société un sujet – et un petit jeu étonnant autour de la fidélité des uns et des autres. Alors quand entrent dans l’arène Rediop, soupirant de Victoire, et Suzy, ancienne flamme de Vatelin, le jeu se corse encore.

Version originale française sous-titrée en allemand au REX 1
Version originale française au REX 2

Ce film est accessible en audiodescription et avec sous-titrage pour malentendants sur l'application Greta.

audio description sous-titrage pour malentendants

Des billets sont actuellement en vente pour le REX 1.
La caisse de dernière minute au cinéma REX le jeudi 12 septembre dès 19h30 en proposera également.

Genre: Comédie.
Durée: 85 Min.
Section: Podium
Langues: Version originale française sous-titrée en allemand

Avec Dany Boon, Guillaume Gallienne, Alice Pol, Ahmed Sylla, Laure Calamy, Camille Lellouche, Holt McCallany.
Librement adapté de la pièce éponyme de Georges Feydeau.
France, Belgique.
Pathé Films.
Grande Première.

En présence de

Alice Pol

Alice Pol

Actrice de Le dindon

Née à La Réunion, Alice Pol grandit à Marseille où elle débute, à quinze ans, ses premiers cours de théâtre. Tout en étudiant le droit puis l’histoire de l’art, elle monte régulièrement à Paris courir les castings. Installée dans la capitale française, elle décroche en 2003 un petit rôle dans le téléfilm Fragile de Jean-Louis Milesi, puis fait des apparitions dans les séries Ma terminale, Plus belle la vie et Julie Lescaut. Pour se faire connaître, elle monte en 2006 la pièce de théâtre C’est tout droit… ou l’inverse, qu’elle a elle-même écrite. Bien accueillie, cette pièce lui permet de décrocher son premier rôle au cinéma dans Vilaine (2008) de Jean-Patrick Benes & Allan Mauduit. Sa carrière est lancée, Alice Pol interprète en 2010 à la perfection une émotive dans Les Émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris. Un an plus tard, elle joue aux côtés de Diane Kruger et Dany Boon dans Un plan parfait de Pascal Chaumeil. Elle obtient en 2014 une première consécration, en interprétant le personnage féminin principal de Supercondriaque de et avec Dany Boon. Elle peut alors enchaîner les rôles d’importance dans des films signés Claude Lelouch (Un + une), Danièle Thompson (Cézanne et moi), (à nouveau) Dany Boon (RAID dingue) ou encore Guillaume Gallienne (Maryline). En 2018, elle fait merveille en jouant deux personnages dans Les Vieux fourneaux de Christophe Duthuron. Au FFFH, Alice Pol vient présenter Le dindon en compagnie de Jalil Lespert, son réalisateur.

Jalil Lespert

Jalil Lespert

Réalisateur de Le dindon

D’origine franco-kabyle, né à Paris, Jalil Lespert interrompt ses études de droit pour faire ses débuts d’acteur dans le court-métrage de Laurent Cantet, Jeux de plage (1995). Quatre ans après, il joue dans les long-métrages Nos vies heureuses de Jacques Maillot et Un dérangement considérable de Bernard Stora dont il est l’interprète principal. En 2000, il retrouve Laurent Cantet qui le dirige dans Ressources humaines. Sa prestation lui vaut un César du Meilleur espoir masculin. Des cinéastes prestigieux comme Benoit Jacquot (Sade), Alain Resnais (Pas sur la bouche), Guillaume Canet (Ne le dis à personne), Robert Guédiguian (Le Promeneur du Champs de Mars, Le Voyage en Arménie) ou encore Xavier Beauvois (Le Petit Lieutenant) font dès lors appel à lui et à son talent hors norme pour les rôles de composition. En parallèle à son travail d’acteur, Jalil Lespert mène aussi une carrière de réalisateur. Après avoir tourné deux courts-métrages, Coffee N’Dreams (2000) et De retour (2004), il entreprend son premier long, 24 mesures (2007), un film choral qui est présenté à la Mostra de Venise. En 2011, il en réalise un deuxième avec Des vents contraires, drame très tendu. Il passe ensuite au biopic avec Yves Saint Laurent (2014), puis change de registre en réalisant Iris (2016), un thriller dont il interprète l’un des rôles principaux. Au FFFH, Jalil Lespert vient présenter Le dindon, en compagnie de l’actrice Alice Pol qui y joue le rôle de Victoire.