Les invités découverte

  • Maurizio Arena

    Italien, né à Genève où il découvre le théâtre, Maurizio Arena part très tôt aux États-Unis. Il y reste quelques années au cours desquelles il suit une formation au Stella Adler Conservatory de 1990 à 1992. De retour en Europe, il s’initie à la Commedia dell'Arte qu’il pratique en Italie avec Antonio Fava et en France avec Carlo Boso. Depuis quelques années il vit à Paris où il travaille avec divers metteurs en scènes et réalisateurs dont Robert Carsen, Francesca Zambello, Fabrice Maruca, Abel Ferry et Benoît Lelièvre.
  • Jérémy Azencott

    Jérémy Azencott débute sa carrière devant la caméra avec des sketches et des clips pour la télévision. En même temps, il se tourne aussi vers le théâtre où il joue dans Cosmétiques de l’ennemi de Philippe Tribal ainsi que dans sa propre pièce, L’apache. Entre 2006 et 2010, il jouera dans plusieurs longs-métrages tels que Le dernier gang d'Ariel Zeitoun, Complice de Frédéric Mermoud, Et soudain tout le monde me manque de Jennifer Devoldere. Son rôle dans Alter Ego de Cédric Prévost en 2007 marque le début de son expérience de scénariste sur le long-métrage du même nom. Poursuivant son exploration du monde cinématographique, Jérémy se tourne vers la réalisation avec son premier court, 505g.

  • David Decarme

    Après avoir fini ses études au Sudden Théâtre sous la direction de Raymond Aquaviva, David Decarme enchaîne rapidement au théâtre dans des pièces telles que Richard III de Shakespeare au côté de Bernard Giraudeau, l'adaptation des Dix Petits Nègres au Théâtre de la Tête d'Or à Lyon ou encore Le Bourgeois Gentilhomme mis en scène par Raymond Aquaviva. Il interprète également des rôles devant les caméras pour des téléfilms, des séries, des publicités : rôle récurrent dans Soaperette (NRJ 12), Section de recherche (TF1), Scène de ménage (M6), etc. Sa rencontre avec Alban Sapin en 2006, lors du tournage du film Dernier souffle, marque le début de leur collaboration.

  • Thierry Humbert

    En 2003, Thierry Humbert cofonde la société Makam Production. En 9 ans, il produit plus d’une centaine de clips, reportages, spots publicitaires ainsi que des documentaires sur des artistes majeurs de la chanson française. Pendant trois ans, il produit et coréalise une émission musicale diffusée sur M6. Thierry Humbert s’investit également dans des projets plus personnels comme en 2010 avec l’exposition « Corporelles » où Carole Mathieu-Castelli photographie 20 femmes célèbres au profit de l’association «Enfants de désert». En 2011, Thierry Humbert produit le premier court-métrage de Carole Mathieu-Castelli Ma Part de Bonheur. Il prépare actuellement le prochain film de la réalisatrice, La Chambre des Promesses.

  • Miklos Keleti

    Miklos Keleti est hongrois et a étudié le cinéma à Budapest, à Paris puis à l’INSAS (Bruxelles), section réalisation. Il travaille notamment en tant qu’assistant réalisateur et est l’auteur de nombreux courts-métrages de fiction et documentaires. Dos au mur est son film de fin d’études. Son prochain court-métrage, Figures, est en préparation.

  • Foued Mansour

    Né en 1974 à Paris, Foued Mansour développe très tôt un goût pour l’écriture, puis pour le cinéma, avant de se mettre à rédiger de petits scénarios. Il réalise en 2004 un premier court-métrage, Yvan le prévisible, une satire sur le mariage, puis un second en 2005, La barrière des préjugés (diffusé sur France 3) qui aborde la question de la discrimination à l’embauche de jeunes diplômés. Se souvenant de sa période au RMI, il écrit La Raison de l’autre, court qui traite de la quête de dignité des érémistes et du regard de la société sur ceux-ci. Le film remportera de nombreux prix et sera nommé aux César 2010. Avec Un homme debout, court-métrage tourné en 2011, il aborde le thème de la reconstruction personnelle, du droit à la deuxième chance et de la vindicte populaire.

  • Fabrice Maruca

    Né en 1973, Fabrice Maruca est un passionné de cinéma. Il suit malgré tout des études scientifiques qui le mènent à intégrer le département audiovisuel de l’Université de Valenciennes. Il en ressort avec un magistère image mais surtout en ayant réalisé un premier court-métrage, Aphone, qui sera vendu en 1997 à Canal+. Arrivé sur Paris, Fabrice tourne quatre autres courts-métrages qui seront diffusés dans des festivals mais aussi sur Canal+, TPS et France 5. Grâce à ces films, il réalise des publicités et des clips vidéo pour des artistes tels que Natasha St Pier, Amel Bent ou Marianne James. Fabrice écrit pour des séries télévisées (Un gars, une fille). Prochainement sur vos écrans est son 6ème court-métrage.

  • Carole Mathieu-Castelli

    Après un DEUG en Arts du spectacle et une licence d’études théâtrales à la Sorbonne, Carole intègre M6 interactions au service image, où sa caméra capture déjà de nombreux artistes. À la fin de l’année 2003, elle quitte M6 pour travailler en tant que réalisatrice avec des majors du disque et des labels indépendants. Elle réalise ainsi des reportages, des clips et des documentaires sur des personnalités telles que Patrick Bruel ou Céline Dion. Pendant trois ans, elle produit et réalise une émission musicale diffusée sur M6 : f comme focus. Elle réalise entre autres, en 2010, un documentaire sur le jeu des médias et l’emballement médiatique. Ma part de bonheur est son premier court-métrage, rédigé en 2011. Actuellement, elle prépare un film sur Arielle Dombasle pour France 5.

  • Laurent Maurel

    Laurent Maurel grandit au Maroc, dans l’île de La Réunion et à Djibouti. Arrivé en France à 18 ans, il étudie les arts dramatiques à Paris puis à Londres. Le cinéma et le théâtre l'attirent particulièrement, comme en attestent ses nombreuses collaborations avec des personnalités telles que Gérard Jugnot, Laurent Heynemann ou encore Stéphanie Tesson. Dramaturge, il reçoit de nombreux prix pour ses pièces; son roman, Histoire de Martin, est également récompensé. Il ne s'arrête pas là dans l'écriture et offre son talent à la télévision et au cinéma. Metteur en scène, il a dirigé sa propre pièce, Paillasson, et codirigé Allah n'est pas obligé.

  • Alban Sapin

    Alban Sapin tourne ses premiers courts-métrages dès l'âge de 19 ans. Suite à ses études de cinéma, il devient régisseur général et assistant réalisateur pour une trentaine de clips et court-métrages et collabore, à différents postes, sur une dizaine d'autres. Il renforce également les équipes régie de films et téléfilms: Les Herbes Folles de Alain Resnais, Le Juge est une Femme (TF1), etc. Depuis 2010, il explore le monde de la post-production en tant que Data Manager. Ovo est sa première expérience en tant que co-scénariste et co-producteur et marque sa troisième collaboration avec David Decarme. Les deux compères développent actuellement plusieurs projets.

  • Timo von

    Timo von Gunten, fondateur de BMC Films a écrit, produit et réalisé une multitude de films. Sa devise « sois créatif » appliquée à lui-même lui permet, avec peu de moyens, de réaliser des films d'une qualité professionnelle. Les conditions nécessaires selon lui: une belle histoire, une narration originale et une équipe passionnée. Timo vit à Zürich et est cinéaste indépendant.
  • Viola von

    Née en 1987, bilingue, Viola von Scarpatetti joue et chante sur scène dès l’âge de huit ans. Après sa formation à l’European Film Actor School à Zurich, elle se perfectionne auprès de l’actrice Maria Becker. Viola von Scarpatetti travaille en Suisse pour le théâtre, le cinéma et la télévision.