• ven 17.09.21
  • 17:45
  • Rex 1 Bienne
  • F/d
  • Podium

Autres séances:

  • ven 17.09.21
  • 17:45
  • Lido 1 Bienne
  • F/d
  • sam 18.09.21
  • 10:30
  • Lido 2 Bienne
  • F/d

Haute couture de Sylvie Ohayon

Première d’atelier au sein de la Maison Dior, Esther participe à sa dernière collection de Haute Couture avant de prendre sa retraite. Un jour, elle se fait voler son sac dans le métro par Jade, 20 ans. Mais celle-ci, prise de remords, décide de lui restituer son bien. Séduite malgré elle par l’audace de la jeune fille et convaincue qu’elle a un don, Esther lui offre la chance d’intégrer les ateliers de la Maison Dior comme apprentie. L’occasion de transmettre à Jade un métier exercé depuis toujours pour la beauté du geste.

Genre: Comédie dramatique
Durée: 101 Min.
Section: Podium
Langues: Version originale française sous-titrée en allemand

Avec Nathalie Baye, Lyna Khoudri, Pascale Arbillot, Claude Perron, Soumaye Bocoum, Adam Bessa, Clotilde Courau.
Le Podium du vendredi 17.09.21 en présence des invité·e·s au cinéma Rex 1 sera rediffusé en direct au cinéma Lido 1.
France.
Pathé Films.
Grande Première.

En présence de

Nathalie Baye

Nathalie Baye

Actrice dans Haute couture

Après s’être destinée à la danse, Nathalie Baye se forme au métier de comédienne au sein du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dont elle sort diplômée en 1972. Elle fait ses débuts à l’écran la même année dans Brève rencontre à Paris de Robert Wise. Elle apparaît dès lors régulièrement au cinéma dans des films signés par des cinéastes prestigieux comme Maurice Pialat, Claude Sautet ou François Truffaut qui lui confie son premier rôle principal dans La chambre verte (1978). Sa prestation dans Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard en 1980 lui vaut un César de la Meilleure actrice dans un second rôle. Nathalie Baye en remporte un second dans la même catégorie pour Une étrange affaire (1981) de Pierre Granier-Deferre. En 1983, elle obtient le César de la Meilleure actrice grâce à son interprétation dans La balance de Bob Swaim, une récompense qu’elle décroche derechef avec Le petit lieutenant (2005) de Xavier Beauvois. À ce jour, Nathalie Baye a illuminé de sa présence plus de nonante films. Récemment, on a pu l’apprécier dans Juste la fin du monde (2016) de Xavier Dolan, Moka (2016) de Frédéric Mermoud ou encore Garçon chiffon (2020) de Nicolas Maury. Invitée pour la première fois au FFFH, elle vient y présenter Haute couture en compagnie de sa réalisatrice Sylvie Ohayon.



© Philippe Quaisse/UniFrance

Sylvie Ohayon

Sylvie Ohayon

Réalisatrice de Haute couture

Sylvie Ohayon grandit en banlieue parisienne, à La Courneuve, qu’elle quitte en 1996 pour s’installer dans la capitale française. Licenciée en Lettres, elle laisse inachevé un doctorat en philosophie du langage, lui préférant une brillante carrière de conceptrice-rédactrice dans la publicité́. On lui doit notamment plusieurs slogans mémorables dont Regardez-moi dans les yeux… J’ai dit les yeux (Wonderbra) et Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre (Air France). Après seize ans passés en agence ou au service d’annonceurs, Sylvie Ohayon se lance dans la littérature. À ce jour, elle est l’autrice de cinq romans dont le premier, Papa was not a Rolling Stone (publié chez Robert Laffont), obtient un grand succès public ainsi que le prestigieux Prix de la Closerie des Lilas. En collaboration avec Sylvie Verheyde, elle en tire un scénario qu’elle porte à l’écran en 2013, en assumant seule la réalisation. Comédie dramatique autobiographique, ce premier long-métrage est notamment joué par Doria Achour, Aure Atika, Marc Lavoine et Sylvie Testud. Au FFFH, Sylvie Ohayon vient présenter son second long-métrage, Haute couture, accompagnée par Nathalie Baye qui en joue l’un des rôles principaux.